Idées

La ZAD : Comprendre ce qui se joue pour l’avenir de notre société

eloge-des-mauvaises-herbes-zad

Dans ce livre inédit, pour la première fois des intellectuel.le.s, des artistes et des écrivain.ne.s expliquent pourquoi la ZAD compte à leurs yeux. Ils analysent ce que dit de notre société ce mouvement qui invente un futur en commun en proposant une radicale alternative au système actuel. Un ouvrage préfacé par David Graeber qui compte parmi ses contributeurs : Vandana Shiva, Virginie Despentes, Alain Damasio, Pablo Servigne, etc.

Tous expliquent que la « zone à défendre » est bien plus qu’un bout de bocage. Dans un monde où tout doit être normé, catalogué, mesuré, homogénéisé, s’y inventent de nouvelles formes de vie et de liberté. C’est une percée de mauvaises herbes dans un paysage artificialisé, calibré, et bétonné.

Sur la ZAD, on existe en commun et on cohabite avec la nature. On partage des rêves et des outils. On sort de l’emprise du marché en construisant sa cabane en terre-paille. On redonne du sens au travail en élevant des vaches et en prenant soin de la forêt. On échappe au couperet de l’État en cultivant les solidarités et l’accueil. On lutte en dormant et on prépare les alternatives en occupant des terres. Ce n’est pas une utopie, c’est notre réalité de demain qui prend forme sous nos yeux.

Ont contribué à cet ouvrage : Olivier Abel, Christophe Bonneuil, Patrick Bouchain, Alain Damasio, Virginie Despentes, Amandine Gay, John Jordan, Bruno Latour, Wilfried Lupano, Geneviève Pruvost, Nathalie Quintane, Kristin Ross, Pablo Servigne, Vandana Shiva et Starhawk.

eloge-des-mauvaises-herbes-couverture

Table : 
Préface, par David Graeber
Pour la ZAD et tous ses mondes, Jade Lindgaard
Pour les manants de demain, Virginie Despentes
Les communs d’une culture de résistance, John Jordan
Une Démocratie de la Terre, Vandana Shiva
Un laboratoire de la fragilité, Olivier Abel
Zone de politisation du moindre geste, Geneviève Pruvost
Où la ZAD donne à l’État une bonne leçon, Bruno Latour
Comment la ZAD nous apprend à devenir terrestres, Christophe Bonneuil
Une manufacture du réel, Nathalie Quintane
Échapper à la zone de mort, Starhawk
Mieux que résister : défendre, Kristin Ross
Des mauvaises herbes… qui annoncent les forêts de demain, Pablo Servigne
Des vieux vénères, Wilfrid Lupano
La crise d’une utopie blanche ?, Amandine Gay
Désobéir à la stupidité républicaine, Propos recueillis de Patrick Bouchain
Hyphe… ?, Alain Damasio

Collectif (coordonné par Jade Lindgaard), Éloge des mauvaises herbes
15€, parution le 14 juin.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire