Idées

EXTRAIT | L’art d’être libre, Tom Hodgkinson

Hodgkinson-art-libre-liens-liberent

L’art d’être libre est un véritable manifeste de résistance au monde contemporain.

Disquaire, vendeur de skateboard ou encore importateur d’absinthe, découvrez l’irrévérencieux Tom Hodgkinson  à travers un extrait de son livre.

.

« Et dans chaque cri de chaque homme, Chaque cri d’enfant apeuré,
Dans chaque voix, dans chaque anathème, J’entends les chaînes par l’esprit forgées. »

William Blake, Chansons d’expérience, « Londres », 1794.

Voici un livre sur l’art de vivre. Vous trouverez en son cœur une vérité simple: lorsque vous embrassez Dame Liberté, la vie devient plus facile, moins chère et bien plus agréable. Je souhaite vous montrer comment vous débarrasser des chaînes forgées par votre propre esprit. Ainsi, vous pourrez devenir le libre créateur de votre vie.

J’ai essayé dans ce livre de rassembler trois courants de pensée, l’anarchie, le médiévalisme et l’existentialisme, dans une philosophie de la vie de tous les jours basée sur la liberté, la joie et la responsabilité. Je propose d’aborder la vie avec allégresse, d’agir librement, à notre guise. L’Occident a chassé de nos vies la liberté, la joie et la responsabilité, pour y substituer la convoitise, la compétition, le chacun pour soi, la grisaille, les dettes, McDonald’s et GlaxoSmithKline. L’ère du consommateur offre certes du confort, mais peu de libertés. Les gouvernements, et c’est dans leur nature, lancent des offensives répétées contre nos libertés civiles. La Santé et la Sécurité sont autant de prétextes pour étendre leur pouvoir.

Ma quête de liberté me conduit à me définir plutôt comme un anarchiste. L’anarchie, cela veut dire que des individus passent des accords entre eux et non avec l’État. Elle présuppose que les gens sont bons et qu’on devrait leur cher la paix, contrairement à la vision puritaine selon laquelle nous serions tous mauvais et aurions donc tous besoin d’être contrôlés par une autorité. Au Moyen Âge, malgré les hiérarchies, nous organisions les choses nous-mêmes. La vaste majorité des chaînes dont il sera question dans cet ouvrage n’avaient pas encore été inventées. La vie était autonome et pleine de variété.

Ce dont nous avons besoin aujourd’hui est une radicale reconstruction des rapports humains, qu’il faudrait fonder sur les échanges locaux plutôt que sur la cupidité du capitalisme mondial. Nos vies ont explosé en des millions de fragments, et notre but est maintenant de les réassembler dans l’unité et l’harmonie. Dans cette entreprise, nous pouvons nous inspirer non seulement de l’exemple du système médiéval, des anarchistes et des existentialistes, mais aussi de toute une galerie de figures historiques pleines d’humanité. Nos témoins seront Aristote, saint François d’Assise, saint Thomas d’Aquin, les romantiques, William Cobbett, John Stuart Mill, John Ruskin, William Morris, Oscar Wilde, les partisans du retour à la terre, Chesterton, Eric Gill et les distributistes, Bertrand Russell, Orwell, les situationnistes, les hippies, les punks et les radicaux des années 1960, comme John Seymour, Ivan Illich, Schumacher. Tous participent de cette longue histoire de l’idée de coopération grâce à laquelle la vraie liberté est possible – alors que la compétition la rend impossible. Comme nous le verrons, il existe une solide tradition rejetant la primauté de l’argent, de la propriété et du business. Nous devons cesser de compter sur les autres pour organiser notre existence et, à l’inverse, avoir con ance en nous-mêmes. Nous sommes des esprits libres. Nous devons résister à l’ingérence d’autrui et ne pas nous mêler des a aires des autres.

Dans ce livre, je cherche à identifer les obstacles à notre liberté et à analyser comment nous pouvons nous libérer de l’anxiété, de la peur, des prêts immobiliers, de l’argent, du sentiment de culpabilité, de l’endettement, des gouvernements, de l’ennui, des supermarchés, des factures, de la mélancolie, de la douleur, de la dépression et du gaspillage. Nous avons délibérément donné à ces ennemis tout pouvoir sur nous.

Nous sommes donc les seuls capables de nous en débarrasser. Il est inutile de rester assis à gémir et de compter sur quelqu’un d’autre pour nous tirer d’affaire à notre place. Mais lorsque vous vous apercevrez que ces entraves sont forgées de toutes pièces par votre propre esprit, alors vlan! voilà que s’ouvrira en grand la porte du jardin de la liberté.

La vie consiste à recouvrer des libertés perdues. À l’école et au travail, nous nous encourageons tous à croire que nous ne sommes ni libres, ni responsables. Nous nous créons un monde d’obligations, de devoirs, de choses à faire. Nous oublions que la vie devrait être vécue avec spontanéité, joie, amour. Dans cet ouvrage, je cherche dans le passé des idées pour l’avenir. Les Grecs se tournaient vers un Âge d’or; les Romains trouvaient leur idylle bucolique chez les Grecs, chez Virgile et chez Ovide. Les médiévaux cherchaient chez les Grecs une vie plus simple. Évidemment, un trait caractéristique de toute époque est sa construction d’«un bon vieux temps », où les gens étaient plus heureux et la vie plus facile. L’évocation d’un passé idéal et imaginaire n’est pourtant pas qu’une simple escapade nostalgique. C’est au contraire une méthode pour avancer, pour choisir les priorités dans notre existence. Et pour chercher des idées sur la façon de bien vivre, le passé est un lieu bien meilleur que l’avenir, puisque l’avenir n’existe que dans notre imagination et que le passé a, lui, bien existé. Le rêve d’une utopie technologique futuriste où les machines feront tout le travail est une absurdité.

Comment être libre? Eh bien, que cela vous plaise ou non, vous êtes libre. La vraie question est d’exercer ou non cette liberté: il y a un néant essentiel dans le cœur de l’homme. Nous avons créé notre univers. La vie est absurde. Dieu est amour. Nous sommes libres.

Mort aux Supermarchés
Faites votre Pain
Jouez du Ukulélé
Ouvrez la Salle des fêtes du Village
Toute Action est Futile
Cessez de Gémir
Faites de la Musique
Arrêtez de Consommer
Mettez-vous à Produire
Retournez à la Terre
Bannissez l’Usure
Embrassez la Beauté
Embrassez la Pauvreté
Brandissez le Burin
Ignorez l’État
La Réforme est futile
Vive l’Anarchie
Brandissez la Pelle
Brandissez le Cheval
Brandissez le Rouet
Aimez votre Voisin
Soyez Créatif
Libérez votre Esprit
Labourez la Terre
Faites du Compost
La Vie est Absurde
Nous sommes Libres
Soyez Joyeux.

.

Tom Hodgkinson, L’art d’être libre… dans un monde absurde.
333 pages, 22€.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire