Idées

Frans de Waal et l’intelligence des animaux

Sommes-nous trop bêtes pour comprendre l’intelligence des animaux ?

Qu’est-ce qui distingue votre esprit de celui d’un animal ? Frans de Waal vous pose la question. Vous vous dites peut-être : la capacité de concevoir des outils, ou bien la conscience de soi, pour citer des traits qui ont longtemps servi à nous définir comme l’espèce dominante de la planète.

Dirons-nous que nous sommes plus stupides qu’un écureuil parce que nous sommes moins aptes à nous souvenir des caches de centaines de glands enterrés? Ou que nous avons une perception de notre environnement plus fine qu’une chauve-souris dotée de l’écholocalisation ?
De Waal retrace l’ascension et la chute de la vision mécaniste des animaux et ouvre notre esprit à l’idée d’un esprit animal bien plus raffiné et complexe que nous ne l’imaginions…

Frans de Waal nous emmène à la découverte de pieuvres qui se servent de coques de noix de coco comme outils ; d’éléphants qui classent les humains selon l’âge, le sexe et la langue ; ou d’Ayumu, jeune chimpanzé mâle dont la mémoire fulgurante humilie celle des humains. Sur la base de travaux de recherche effectués avec des corbeaux, des dauphins, des perroquets, des moutons, des guêpes, des chauves-souris, des baleines et, bien sûr, des chimpanzés et des bonobos, Frans de Waal explore l’étendue et la profondeur de l’intelligence animale. Il révèle à quel point les animaux sont en réalité intelligents et à quel point, trop longtemps, nous avons sous-estimé leurs aptitudes.

« Une démonstration brillante de Frans de Waal ! À l’aide de preuves scientifiques, de récits évocateurs et de bon sens, il nous permet de prendre toute la mesure du processus évolutif continu qui a conduit à l’intelligence et à d’autres aptitudes cognitives extraordinaires qui permettent aux diverses espèces de mieux survivre, chacune à sa façon. Une lecture qui s’impose » Matthieu Ricard

 

Frans de Waal, Sommes-nous trop bêtes pour comprendre l’intelligence des animaux ?, Les Liens qui Libèrent.
320 pages, 22€, parution le 28 septembre.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire