Agenda Idées

Bureaucratie : outil de répression des économies de marché ?

Si vous aussi, vous en avez marre de la paperasse, des numéros qui vous laissent en attente, des interlocuteurs peu amènes, du temps perdu à remplir des papiers qui ne seront pas traités, le livre de David Graeber intitulé Bureaucratie est pour vous. Il sera en librairie le 7 octobre prochain aux éditions Les Liens qui Libèrent et l’auteur de passage à Paris du 8 au 11 octobre.

Présentation du livre par son éditeur :

Comment en sommes-nous arrivés à passer une grande partie de notre temps à remplir des formulaires ? Et à quel point nos vies sont gâchées par toute cette paperasserie sans fin ?

Pour répondre à ces questions, l’anthropologue et économiste David Graeber s’intéresse à l’histoire de notre rapport singulier à la bureaucratie et révèle comment elle façonne nos vies à tel point que nous n’en avons même plus conscience. L’inanité de cette paperasse est-elle symptomatique de la violence étatique ? Ou ne serait-ce pas plutôt un instrument du capitalisme qui exercerait son pouvoir à travers elle pour assoir son contrôle. L’auteur fournit ici des réponses radicales à ces questions, mais il suggère aussi qu’il peut y avoir quelque chose de pervers ou d’attrayant, voire même de romantique dans la bureaucratie.

Sur la technologie, Graeber développe l’idée que le capitalisme néolibéral a freiné délibérément la technologie, et l’a détournée de ce qu’il appelle les « technologies poétiques » (créatrices) au profit des « technologies bureaucratiques » (de surveillance, de discipline du travail et de tâches administratives) : les impératifs administratifs sont donc devenus non les moyens, mais la fin du développement technologique.

Comme à son habitude, David Graeber nous entraîne dans un voyage qui nous fait traverser les siècles et les sociétés et s’interroge : et si finalement nous aimions vraiment la bureaucratie ?

« Qui n’a pas rêvé d’un monde où chacun connaît les règles, où chacun respecte les règles et – plus encore – où ceux qui respectent les règles peuvent malgré tout vraiment gagner ? Le problème est qu’il s’agit d’un fantasme aussi utopique qu’un monde de « libre jeu » absolu. Cela restera toujours une illusion étincelante qui se dissout dès qu’on la touche. »

 David Graeber est l’un des penseurs les plus ancrés dans les réalités socio-économiques actuelles. Il fut l’un des leaders du mouvement « OccupyWallStreet », dont on lui attribue la paternité du slogan « Nous sommes les 99% ». Docteur en anthropologie et économiste, il enseigne ces deux matières à la London School of Economics. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels le best-seller international Dette : 5000 ans d’histoire (éditions LLL).

David Graeber vous donne rendez-vous :

-Le 8 octobre, dans l’émission La Grande Table sur France Culture présentée par Caroline Broué et en direct de 13h00 à 13h30.

-sur BFM TV, dans l’émission d’Emmanuel Lechypre le 8 octobre de 17h00 à 17h30.

-sur France Inter, dans l’émission Un jour dans le monde présentée par Nicolas Demorand. David Graeber sera en direct de 18h15 à 18h35.

-Au Lieu-Dit pour un entretien en public avec Daniel Mermet pour son émission Là-bas. ça commence à 19h15.

-Sur Radio Nova, le 9 octobre, dans l’émission 2h15 avant la fin du Monde présentée par Marie-Laetitia Misset et Armel Hemme. En direct de 18h30 à 19h00.

-Sur France 2, en direct dans l’émission Ce Soir ou jamais présentée par Frédéric Taddéï, le 9 octobre.

Les bonnes feuilles du livre seront publiées dans L’Obs le 8 octobre et Télérama publie un grand entretien dans leur n° du 7 octobre.

David Graeber, Bureaucratie, Éditions Les Liens qui Libèrent.
304 pages, 22€, parution le 7 octobre.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire